Sauter les liens de navigation
sharesharePARTAGER

Solutions pour entreprises

Comment choisir une technologie de réseau privé étendu?

15 oct. 2014

Par Dominique Nehmé
Directeur Marketing, Internet

Lorsqu’une entreprise ou un organisme s’étend à plus d’un bureau, usine, succursale ou concession, il faut éventuellement relier les ordinateurs et serveurs de ces différents sites. On peut choisir de communiquer par Internet au début, mais on arrive éventuellement à un point où ça ne suffit plus, où les employés en succursale ont besoin des mêmes outils que le bureau chef, où l’insécurité des connexions Internet n’est plus acceptable. On cherchera alors à mettre en place un réseau privé étendu, aussi appelé WAN. D’autre part, lorsqu’on a déjà un réseau étendu, les besoins évoluent au fil des années et on doit périodiquement revoir le service requis. Pour répondre à ces besoins, les fournisseurs offrent plusieurs technologies de réseau étendu, chacune avec ses forces et faiblesses. Dans cet article, nous expliquerons ce qu’il faut considérer lorsqu’on recherche une technologie de réseau étendu et nous décrirons une des plus récentes technologies offrant un bon compromis entre la sécurité et la simplicité, entre le prix et la bande passante.  

Considérations On établit d’abord la bande passante, ou vitesse, dont on a besoin. Ce paramètre est normalement déterminé en bonne partie par les applications utilisées, le nombre d’employés et la productivité désirée. Généralement, les succursales ont besoin de plus de vitesse en téléchargement qu’en envoi. Selon les régions ou même les adresses, les technologies et les fournisseurs peuvent varier. Le client détermine la présence et la nature des technologies pour les sites désirés en vérifiant auprès des fournisseurs potentiels. Le budget est bien sûr un facteur de choix important. Les technologies avec les plus grandes bandes passantes, stabilité et sécurité coûtent évidemment plus cher que les services de type consommateur. Il y a ensuite différents paramètres techniques. En particulier, on doit déterminer si on impartit le routage au fournisseur ou si on garde le contrôle à l’interne. Dans le premier cas, on parle de service routé, aussi connu sous les noms d’IPVPN, couche 3 ou MPLS. Dans le second cas, on parle de service commuté, aussi connu sous les noms de Ethernet, couche 2 ou VPLS. La quantité de données transférées peut être un autre paramètre technique à considérer s’il y a beaucoup de fichiers volumineux qui sont échangés. La sécurité de l’information revêt aussi beaucoup d’importance. À la base, un réseau privé sera plus sécuritaire et pratique que des échanges de fichiers par courriel. Au-delà de ce simple constat, on peut soit utiliser des technologies intrinsèquement sécuritaires comme un réseau privé de fournisseur, soit établir un « tunnel VPN » à travers l’Internet au moyen d’équipements spécialisés. Dans ce dernier cas, il faut s’assurer, d’une part, que la sécurité n’offre aucune brèche aux attaques qui changent chaque semaine et, d’autre part, que les équipements ont une performance réellement suffisante en chiffrage pour supporter la vitesse requise. On peut observer une tendance où les entreprises préfèrent centraliser l’ouverture sur Internet à un seul endroit bien contrôlé et utiliser un réseau privé entre les succursales. Décrire toutes les technologies de réseau privé étendu serait hors de portée du présent article. Nous nous limiterons à une des plus récentes technologies arrivées sur le marché.  

Ethernet sur le câble Les fournisseurs de câblodistribution sont bien connus pour leurs services Internet haute vitesse. On se tourne naturellement vers eux lorsqu’on recherche une bande passante élevée, stable et fiable, à prix abordable. Certains d’entre eux offrent maintenant des services privés et sécuritaires sur leur réseau hybride fibre/coaxial grâce aux nouveaux protocoles de la famille « DOCSIS ».  Selon les fournisseurs, ce service peut être disponible en mode routé, commuté ou les deux. Le service est généralement disponible aux mêmes régions et adresses que l’Internet Haute-Vitesse, bien que les bandes passantes puissent varier. Contrairement aux services Internet, les forfaits de transfert de données mensuels sont normalement illimités. La bande passante varie selon les fournisseurs. Certains offrent des bandes passantes au-delà du 10 Mbps symétrique, qui était traditionnellement la barrière entre les services dispendieux sur fibre optique et les services abordables sur cuivre. En d’autres termes, on peut désormais se procurer un lien rapide et fiable pour une fraction du prix des technologies sur fibre optique. Présentement, Vidéotron est le seul fournisseur à offrir un tel service au Québec, avec une bande passante de 30 Mbps en téléchargement et 12 Mbps en envoi.

___________________________

Pour choisir une technologie de réseau privé étendu, on doit considérer plusieurs paramètres comme les applications, le nombre d’employés, la productivité souhaitée, la vitesse requise, la disponibilité des technologies selon les adresses, la sécurité et d’autres paramètres techniques. L’une des plus récentes technologies est l’utilisation du réseau hybride fibre coaxial pour offrir des liens Ethernet privés, avec un compromis optimal entre la sécurité et la simplicité, entre le prix et la bande passante.   Anthony Taok, Conseillier principal solutions affaires, a collaboré à la rédaction de ce texte.

À propos de l'auteur(e)

Directeur Marketing, Internet

Sujets associés

Réseau Solutions Réseaux Réseau privé