Sauter les liens de navigation
sharesharePARTAGER

Solutions pour entreprises

L’Internet des objets

11 avr. 2014

Par Bruno Crispin
Directeur Marketing, Mobilité Affaires

Apparu au cours des années ’60 dans les laboratoires de l’Armée américaine, l’Internet, c’est-à-dire un réseau d’ordinateurs interconnectés pour faciliter l’échange d’information, a d’abord connu des débuts assez lents. Pendant quelques décennies, ce réseau est demeuré assez petit, et uniquement utilisé par des experts et des initiés, sans participation du grand public ni fin commerciale (les pratiques commerciales étaient d’ailleurs à l’époque strictement interdites, et le sont restées jusqu’en 1992).

Ce n’est qu’au milieu des années ’90 que l’Internet s’est véritablement démocratisé, grâce à différentes avancées technologiques qui ont augmenté sa vitesse et sa facilité d’accès comme d’utilisation. Les changements se sont depuis succédé à une vitesse de plus en plus rapide et à une échelle de plus en plus considérable.

Jusqu’à récemment, la majorité des informations échangées étaient initiées par des humains et destinées à ceux-ci, se déroulant normalement en vase clos, dans la sphère électronique. Ce principe fondamental est toutefois en train de changer, alors qu’une nouvelle ère se dessine, celle de « l’Internet des objets ».

C’est ainsi que l’on appelle l’extension d’Internet ayant pour but d’étendre le réseau au monde réel en y associant des objets et des lieux dans le monde physique. On ne parle plus vraiment ici tant d’ordinateurs ou d’autres appareils de communications comme les téléphones, mais de toutes sortes d’objets de la vie courante, qui deviendront progressivement de plus en plus connectés.

Les exemples d’applications de cet Internet des objets sont extrêmement nombreux, allant d’un appareil qui contrôle l’accès à un édifice à distance, à un système réglant le chauffage ou la climatisation intelligemment, à un mécanisme qui permet à une entreprise de gérer son inventaire et son approvisionnement entièrement automatiquement.

En multipliant soudainement les possibilités de connexion, cet Internet des objets amène une nouvelle révolution dans la quantité de données échangées, qui connaît et continuera de connaître une véritable explosion.

Quelques chiffres pour mieux comprendre l’ampleur de cette croissance :

  • En 2008, le nombre d’appareils connectés à l’Internet a dépassé le nombre de gens sur la planète (près de 7 milliards)*.
  • D’ici 2020, ce nombre devrait passer à 50 milliards d’appareils connectés à l’Internet*.
  • En 2011, le trafic Internet généré par 20 foyers typiques équivalait à l’ensemble du trafic Internet… en 2008*.
  • Actuellement, un ménage américain moyen possède 7 appareils reliés à Internet.
  • En août 2013, Cisco estime que plus de 10 milliards d’appareils sont connectés. D’ici 2022, ce nombre passera à environ 50 milliards. Au rythme actuel, c’est plus de 80 nouvelles connections à la seconde dans le monde.*
  • Grâce à IPv6, il existe l’équivalent de plus de 100 adresses Internet possibles pour chaque atome sur la surface de la Terre (2^128). Le potentiel est donc incroyablement vaste.
  • Cisco estime enfin que le potentiel que représente cette croissance exponentielle de la connectivité au cours des 10 prochaines années représente plus de 14 billions de dollars pour les entreprises qui sauront en profiter.

Quel parallèle peut-on tirer entre ces statistiques parfois étourdissantes et votre entreprise? Comme l’ensemble des données se retrouvant sur l’Internet, les vôtres vont vraisemblablement aussi continuer à augmenter de manière à la fois constante et exponentielle.

Une chose est certaine, il est primordial de prévoir cette hausse. Il est tout aussi important pour une entreprise d’adopter une vision à moyen et même à long terme dans le choix d’un fournisseur et d’un accès Internet que pour un fournisseur de suivre la tendance de près et de constamment augmenter la capacité des ses accès offerts.

*Source : The Internet of Things; Cisco IBSG, Jim Cicconi, AT&T, Steve Leibson, Computer History Museum, CNN, University of Michigan, Fraunhofer.

**Source : The NPD Group and the Organization for Economic Co-operation and Development.

 

À propos de l'auteur(e)

Directeur Marketing, Mobilité Affaires