Se transformer pour avancer

Portrait de Patrice Brodeur propriétaire de trois boutiques Vidéotron.

Patrice Brodeur blogue

Patrice Brodeur a la bosse des affaires depuis plus de 25 ans. Aujourd’hui heureux propriétaire de trois boutiques Vidéotron, l’entrepreneur revient sur son parcours jalonné de succès, et sur les défis qu’il a eu à relever en tant qu’entrepreneur. 

Selon lui, c’est son intuition qui l’a guidé tout au long de sa carrière. « J’ai essayé plusieurs choses qui m’ont chaque fois fait progresser professionnellement », explique Patrice Brodeur. L’homme d’affaires a commencé dans la vente de vêtements et a poursuivi dans le domaine de la restauration jusqu’à la direction d’une grande épicerie. Il a beaucoup appris sur le tas. « Une chose demeure certaine. Tu dois rendre ton pied carré rentable. C’était une école exceptionnelle, spécialement en alimentation », poursuit-il.

Après sept ans dans le secteur alimentaire, ce passionné des affaires a poursuivi l’expansion de ses activités en devenant franchisé d’une bannière Vidéotron le SuperClub. Il s’est rapidement retrouvé propriétaire de dix magasins et à la tête d’une centaine d’employés. 

« J’avais compris que l’avenir de mes commerces passerait par la transformation de ceux-ci en boutiques consacrées à la vente des produits et services de Vidéotron », précise Patrick Brodeur. 

« Là, ton instinct d’affaires prend le dessus, tu veux gagner », insiste-t-il. Pour ça, j’ai besoin de travailler en équipe. » 

PORTRAITS D’ENTREPRENEURS

De nos jours, la proximité est une denrée rare. C’est pourtant cette proximité avec votre réalité d’affaires et votre région qui fait notre force, grâce à nos 39 boutiques qui, à ce jour, offrent désormais l’éventail complet des services Affaires aux entrepreneurs locaux. Voici une série de portraits qui met en relief la fibre entrepreneuriale des propriétaires de nos boutiques.

Se transformer pour progresser

« Ma priorité était de concentrer mes magasins sur la rive nord de Montréal et dans ma ville natale, Joliette. J’ai alors fait le pari de garder trois boutiques phares », explique Patrice Brodeur. 

« J’ai rencontré mes employés et je leur ai dit que c’était pour eux aussi une chance à saisir pour se réinventer. Je savais que ce serait une grande adaptation, le fait de passer d’un club vidéo à une boutique spécialisée dans les télécommunications. Heureusement, parmi les joueurs solides que j’avais dans mes rangs, plusieurs ont poursuivi leur évolution au sein des nouvelles boutiques. » 

Toutefois, embaucher du personnel dans ce contexte, reconnaît Patrice Brodeur, est le plus grand défi qu’il a eu à surmonter. « C’est facile de conseiller quelqu’un qui veut louer un film, En revanche, tu ne cherches pas le même candidat pour vendre des services essentiels qui font partie du budget familial mensuel. » 

S’entourer des meilleurs

« Aujourd’hui, dans les boutiques, les agents doivent très bien écouter les clients pour être en mesure de cerner leurs besoins. Il y a un rôle d’accompagnement important à jouer. », rappelle l’homme d’affaires. 

Il met également l’accent sur le service à la clientèle.

Si l’entrepreneur reconnaît volontiers qu’il est plus un généraliste qu’un spécialiste, il est sans contredit un rassembleur hors pair. « Je ne suis pas bon dans tout, mais j’ai su rassembler des champions », se félicite Patrice Brodeur. Par exemple, j’ai trouvé le meilleur vendeur, qui a toutes les dents blanches ! » 

« La technologie évolue rapidement, les gens ont besoin de comprendre les produits, il faut être capable de leur fournir des explications. » 

- Patrice Brodeur

L’importance d’être présent

Patrice Brodeur reste très présent pour ses employés. Chaque semaine, il observe la même routine : il se rend à chacune de ses trois boutiques, soit à Joliette, à Mascouche et à Saint-Eustache. « C’est important d’être présent, de prendre des nouvelles », explique-t-il. 

L’entrepreneur porte une grande attention à la disponibilité des produits. « Je tiens à être fort dans la gestion des stocks, afin d'en tenir en inventaire pour que les clients résidentiels et affaires aient tout ce qu’ils veulent, en tout temps.» 

En conclusion, pour Patrice Brodeur, pour mener ses affaires avec brio, il faut savoir prendre des décisions difficiles, bien s’entourer, savoir saisir les occasions qui se présentent et rester à l’écoute des besoins de sa clientèle. 

« Il reste très présent pour ses employés. Chaque semaine, il observe la même routine : il se rend à chacune de ses trois boutiques, soit à Joliette, à Mascouche et à Saint-Eustache. ‘’C’est important d’être présent, de prendre des nouvelles.’’ - Patrice Brodeur


2 novembre 2022, Par Vidéotron Affaires

Rejoignez la communauté