Travailler en équipe pour traverser les turbulences

Portrait de William Bellerive propriétaire de plusieurs boutiques Vidéotron.

Blogue William Bellerive

Propriétaire de plusieurs boutiques à Laval et dans les Laurentides, William Bellerive a fait ses premiers pas dans l’entrepreneuriat à 24 ans, il y a presque 27 ans. Il revient sur son parcours et explique comment il a surmonté les défis.

Depuis qu’il a acheté sa première franchise, en 1996, il a accumulé de l’expérience dans la gestion de commerces de détail, de restaurants ainsi que d’entreprises dans les domaines de la construction et de l’immobilier. « Mes parents n’étaient pas entrepreneurs, mais mon père m’a toujours encouragé à me lancer à mon compte », se rappelle M. Bellerive.

C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à travailler dans un club vidéo dès l’âge de 17 ans, en parallèle de ses études, puis à se diriger vers l’entrepreneuriat à l’université dans le but de lancer son entreprise.

PORTRAITS D’ENTREPRENEURS

De nos jours, la proximité est une denrée rare. C’est pourtant cette proximité avec votre réalité d’affaires et votre région qui fait notre force, grâce à nos 39 boutiques qui, à ce jour, offrent désormais l’éventail complet des services Affaires aux entrepreneurs locaux. Voici une série de portraits qui met en relief la fibre entrepreneuriale des propriétaires de nos boutiques.

Des stratégies pour se lancer en affaires

Il a rapidement remarqué une opportunité de se tailler une place au sein de l’entreprise pour laquelle il travaillait et où il y avait des désaccords entre les quatre actionnaires. « Il n’y avait pas de relève, explique le natif de Laval. Je suis donc arrivé avec mon plan d’affaires et j’ai fait une offre. »

Il recommande d’ailleurs aux jeunes qui souhaitent se lancer en affaires d’aller travailler dans une industrie qui les passionne et d’y observer les besoins. « La plupart des entrepreneurs n’ont pas de relève. L’une des stratégies pour s’impliquer dans la gestion d’une entreprise est d’abord de l’intégrer, puis d’arriver avec des solutions concernant son avenir. »

« Les employés souhaitent davantage participer aux décisions. J'estime que bien s’entourer est un gage de succès. Quand tu es seul, le stress est énorme. »
« Les employés souhaitent davantage participer aux décisions. J'estime que bien s’entourer est un gage de succès. Quand tu es seul, le stress est énorme. »

William Bellerive

Préparer à son tour la relève

Rares sont les entrepreneurs qui parviennent à décrocher. « Il y a toujours une préoccupation perpétuelle », affirme M. Bellerive. Il a donc eu l’idée de partager la charge qui vient avec l’entrepreneuriat afin que tout ne dépende pas de lui. Il s’est alors demandé si l’un de ses collaborateurs pouvait devenir une relève potentielle qui participerait aussi au développement de l’entreprise. 

« À deux, c’est plus facile. Seul, je ne suis pas sûr que je serais passé à travers », reconnaît l’entrepreneur en évoquant la pandémie.

Cet épisode lui a fait réaliser qu’il devait apprendre à vivre avec des scénarios que l’on n’a pas planifiés et des situations sur lesquelles nous n’avons pas le contrôle. « Et plus tu es entrepreneur longtemps, plus tu t’exposes à des défis de toutes tailles! »


5 décembre 2022, Par Vidéotron Affaires